Un carcassonnais passe plus d’une semaine à l’hôpital suite à une morsure de recluse brune

Après avoir fait parler d’elle cet été, l’araignée violon fait son grand retour. C’est cette fois-ci à Carcassonne qu’un homme a été mordu par l’une d’entre elles fin septembre. Il a dû rester plus d’une semaine à l’hôpital et doit encore subir quelques examens complémentaires. La morsure avait en effet provoqué l’apparition d’un œdème sur sa cheville, qui l’empêche de se tenir debout plus de 2 heures.

Les conséquences d’une morsure de l’araignée violoniste (ou recluse brune) diffèrent en fonction des personnes, souligne Christine Rollard – aranéologue au Muséum National d’Histoire Naturelle de Paris – : « Il peut soit provoquer à l’endroit de la morsure des réactions inflammatoires plus ou marquées, en général bénignes (…) soit une petite ulcération sans complication (…) soit des nécroses de la peau plus ou moins étendues selon la sensibilité de la personne, avec une guérison plus lente pouvant même aller jusqu’à une intervention chirurgicale ».

[source : tf1.fr]

Il manque de perdre sa jambe suite à une morsure d’araignée à bord d’un vol Qatar Airways

Un client de Qatar AIrways vient de décider de porter plainte contre la compagnie aérienne. Depuis l’incident, il a dû subir trois opérations de la jambe ainsi qu’une greffe de la peau.

Sa mésaventure est digne d’un film d’horreur. Ce passager londonien, Jonathon Hogg, voyageait à bord d’un avion de Qatar Airways, lorsqu’il a été mordu par une araignée recluse brune lors d’un vol reliant Doha au Cap, rapporte le quotidien britannique The Guardian.

Après six heures de vol, selon son récit, le passager était en train de croiser ses jambes pour trouver une position agréable lorsqu’il a senti « une douleur éphémère mais aiguë à sa jambe gauche ». Allumant la lumière au-dessus de son siège, il entrevoit brièvement une araignée s’échapper et entend deux hôtesses de l’air s’écrier « Une araignée! ». « Mais je n’étais pas sûr d’avoir été mordu car ce n’était pas alors très douloureux », avoue-t-il.

Il déchante pourtant quelques heures plus tard: « Je n’ai jamais eu aussi mal de ma vie. Le temps que j’arrive à l’hôpital, ma jambe était en train de s’ouvrir. Il y avait du pus et c’était noir », raconte-t-il. L’homme a décidé de porter plainte contre la compagnie après trois mois de complications médicales.
« J’aurais pu perdre ma jambe »

Le lendemain de son atterrissage, constatant que sa jambe était de plus en plus gonflée, il se rend à l’hôpital et les médecins l’alertent alors sur la gravité de sa morsure par une araignée recluse brune, considérée comme très venimeuse et pouvant entraîner une nécrose totale. « Ils m’ont dit que si j’avais attendu plus longtemps avant de venir, j’aurais pu perdre ma jambe ou même en mourir. C’était terrifiant ».

Depuis la morsure d’araignée, il a subi trois opérations de la jambe, dont un morceau substantiel a été enlevé, et une greffe de la peau pour cacher l’ampleur de la morsure.

« Personne ne devrait revivre ce que j’ai subi et si la compagnie aérienne a commis une erreur, elle doit en être tenue responsable », a confié Jonathon Hogg au tabloïd britannique Daily Express. L’homme se dit encore « très traumatisé » et ne se dit pas encore prêt à remonter à bord d’un avion.

Qatar Airways n’a pour l’heure pas réagi à cette plainte. Mais cette histoire est une mauvaise publicité pour la compagnie. En janvier 2012, un tribunal français avait condamné la société Air France à verser 146 000 euros de dommages et intérêts à un passager d’un vol Bordeaux-Paris, empoisonné par un café contenant de la soude.

[source : lexpress]