Il passe près de la mort après une morsure d’araignée

Un habitant du Nebraska a manqué de mourir suite à la morsure d’une araignée qui se trouvait dans son placard.

Kelly Leisure pensait que l’insecte se trouvait dans son chandail. «J’ai commencé à me sentir malade quand je suis revenu à la maison», raconte-t-il.

C’est la morsure d’une loxosceles reclusa, autrement nommée recluse brune, qui l’a forcé à resté alité cinq jours. «Si je restais une journée de plus dans cette chambre, je mourrais», ajoute Kelly.

Cette personne a été transportée d’urgence à l’hôpital où les médecins l’ont tout de suite emmené au bloc opératoire. Le venin de la loxosceles reclusa cause la nécrose tissulaire. Elle tue donc la peau de sa victime.

Un expert explique que les araignées ne sont pas agressives. «Elles ne cherchent pas le sang. Elles sont seulement un insecte avec lequel nous interagissons» explique Jonathan Larson.
Selon le spécialiste, elles n’ont pas besoin de grand-chose pour vivre. «Tant qu’elles trouvent de la nourriture et un refuge, elles peuvent passer l’hiver à cet endroit», de dire M. Larson.
Les araignées recluses brunes sont assez communes aux États-Unis, mais elles ont également déjà été observées au Canada.

Selon des données datant de 2016 du Centre antipoison du Québec, deux cas de morsures causés par une recluse brune ont été documentés depuis 2010.
Selon le CAPQ, ces araignées pourraient s’être retrouvées ici après l’importation de certains produits de consommation.

[source : tva Nouvelles]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *